Début 2020, Océane s’est vue proposer de construire un récif corallien artificiel à l’aide de sculptures en acier sur l’île de Koh Kood en Thaïlande. Sur place, Océane a travaillé avec une équipe de plongeurs et d’écologistes. 

Plongeuse  professionnelle totalement passionnée, Océane a tout d’abord mené une étude sur la faune 

sous-marine pour déterminer les espèces de coraux à prélever afin de développer la biodiversité de l’environnement tout en évitant le développement d’espèces invasives. Ensuite, des échantillons de coraux ont été méticuleusement recueillis, transférés et transplantés dans une ‘Pouponnière de Corail’ où on attend qu’ils s’adaptent, grandissent et se répandent dans des conditions idéales. Quand leur développement sera jugé suffisamment avancé, ils seront transférés et réimplantés sur les sculptures de manière définitive cette fois. 

 

Même si cette résidence artistique a dû être écourtée à cause de la crise sanitaire, Océane a toutefois eu le temps d’installer quatre sculptures de raies mantas dans la mer. Aujourd’hui, l’équipe sur place continue de veiller sur la ‘Pouponnière de Corail’, et garde la tâche de réimplanter les coraux sur les structures en acier comme celle aussi de suivre de près leur croissance et leur évolution. Les équipes de plongeurs, avec bouteilles mais aussi simplement avec un masque et un tuba, peuvent voir cette installation et juger ainsi de l’importance que le corail revêt dans la préservation de l’écosystème marin. Pour mémoire, le corail abrite près de 25% de toutes les espèces marines 

connues à ce jour.